dave.jpg      Bienvenue à tous mais surtout  à chacun. Comme vous le découvrez, le petit espace 

« Benin News » s’offre au monde et se veut être adopté par tout un chacun de vous. Telle une goutte d’eau

indispensable à la vie et qui en tombant se propage en une multitude de gouttelette, Benin News  se veut

autant être indispensable que répandu dans votre quotidien. Benin News émane d’une volonté de faire

 connaître le Bénin, d’amener ses fils et ses admirateurs à contribuer à son développement à travers la force

 de la réflexion et des échanges qui à coup sûr apporteront un plus à la vision de tous. Il se révèle donc

 comme un portail sur l’actualité béninoise au quotidien avec la possibilité sinon avec le vœu que tout un

 chacun y laisse un commentaire ou des commentaires apportant ainsi contribution à l’élévation de l’édifice

 Bénin. Benin News  est dorénavant votre chose, prenez y soins et n’oubliez pas de le proposer à tout vos

 contacts. 1 2 3 4, en avant pour une histoire rédigée par tous.



 

sulpiceogbaguidi.jpg

Le masque de l’UN

L’Union fait la nation (UN) a pris un bain de foule à l’occasion de son récital à Abomey, la cité royale. Ses leaders surexcités ont profité du show politique à forte audience pour délayer des formules malheureusement mortifères. On a chanté, dansé, valsé lors du bal dominé par des simulacres. La mise en scène politique n’est pas de date récente dans l’histoire du renouveau démocratique. La grande affiche Tévoèdjrè -Houngbédji de 1996 avait fait salle comble et chargé depuis les mémoires des reliefs de l’hypocrisie. Au stade de Goho, le théâtre de l’UN a soumis à l’appréciation de la foule des scènes angoissantes. Le point d’orgue du sinistre moral fut la grossière attaque contre le Cauri, symbole de Force cauri pour un Bénin émergent (Fcbe).

Le vomissement politique est venu de Lazare Sêhouéto qui eut le privilège au nom de l’UN de malaxer la boue et de distiller le déshonneur. L’ancien ministre invite ses frères de la zone à ne pas s’amuser avec le Cauri dans la cité royale, la terre de Houégbadja. L’élan régionaliste a juste plongé le conglomérat anti Yayi et anti cauri dans des évocations historiques inopportunes et tendancieuses. Dans le Renard et la Cigogne, la Fontaine écrit :  » trompeurs c’est pour vous que j’écris  » et il nous apprend plus loin que le loup devenu berger finit plutôt mal et que « quiconque est loup agisse en loup ». Les prélats de la chapelle de l’UN avaient tous soutenu le Cauri de Yayi contre l’arc-en-ciel de Houngbédji au second tour de la présidentielle de 2006. La messe de Goho aura été celle des loups amnésiques hurlant contre le symbole de Fcbe. L’infini bavardage dépouille la parole du bon sens, son noyau. Soyons comme le chevreau qui, se méfiant du loup lui demande de montrer ses pattes blanches. Les litanies ampoulées et régionalistes récitées amplement au pèlerinage de l’UN à Abomey et ce coup aveugle porté au symbole de Fcbe font descendre ces anti Yayi et anti cauri dans le bas-fond de la politique. Qu’est ce qui a pu pousser l’UN à s’engager dans l’œuvre honteuse de la destruction de symbole ? Après le déluge de critiques sur la vision de la jarre trouée de Yayi, on ne s’attendait plus à cette gaucherie de l’opposition UN. Mais cette union proclamée pour faire la nation verse dans la diversion avec sa propension à l’exploitation des fibres régionalistes. Elle refuse de grandir et pousse des ailes toxiques, sans inspiration et sans imagination. La tasse acide servie au stade de Goho prouve que l’Union est inféconde et maladive. A la révolution de la jarre lancée par Yayi, la troupe pro Houngbédji manque de réplique appropriée et se meut dans l’irrationnel. Le recours aux salves contre le symbole cauri sur fond de paroles creuses est la preuve de l’impuissance de l’UN à proposer une alternative crédible au changement. La bande à Bruno Amoussou nous distrait. Si ce qui unit les leaders de l’UN est plus fort que ce qui les divise, la solidarité retrouvée promet plutôt une navigation à vue. La passion pour cette bataille des symboles et les digressions politiciennes sur le cauri fabriquent la toile du doute sur la capacité des soi disant champions de l’opinion à mieux faire que Yayi. L’UN ne fait plus rêver. Quelle grosse déception !

A la vérité, dans la course à la présidentielle, le seul ennemi de Yayi est Yayi. Il doit mener un combat contre lui-même pour renouveler le bail en 2011. Car l’UN est jusqu’ici l’ombre d’elle-même, noyée dans ses fantaisies et crispée devant l’accumulation d’erreurs par Yayi. Ni les maladresses du pouvoir, ni la situation socio politique n’ont mis l’UN sur les bons rails.

Et l’union anti Yayi végète dans la glaise du mauvais choix et souffre de la disette d’habileté manœuvrière. Elle joue en amateur et prend maintenant le symbole cauri en grippe dans la rivière régionaliste. A cette allure, il est à éviter la mésaventure des grenouilles qui demandent un roi dans la fable d’Esope. Ces grenouilles fâchées de l’anarchie dans laquelle elles vivaient, envoyèrent les députés à Zeus, pour le prier de leur donner un roi. Ils eurent finalement une hydre qui les prit et les dévora. Il est à craindre que l’UN soit une machine à fabriquer des hydres. Franchement, cette union ne rassure pas. Elle n’est pas prête à boucher la jarre trouée et à respecter son propre symbole. Hélas !


 Sulpice O. GBAGUIDI 



écrit par Le Matinal

Suite aux propos du chef de l’Etat au sujet de la jarre trouée:La polémique bat son plein

La jarre trouée du roi Ghézo, symbole d’unité nationale, adopté par l’Union fait la Nation comme logo ne plait pas au président de la République Yayi Boni.

(suite…)



écrit par La Nouvelle Tribune

Au mépris de Ghézo, Yayi fait un affront à l’histoire!

Voilà donc le roi Ghézo mort une deuxième fois ! Il a dû se retourner dans sa tombe en entendant les imprécations de Boni Yayi à propos de la jarre trouée, sa jarre-symbole à lui, par laquelle il invitait tous les fils du Danxomè à l’union.

(suite…)



Dans : Manchette, Newsflash

Gravage des numéros sur les pare-brises des voitures au Bénin: LES PROCHES DE YAYI CREENT UN NOUVEAU SCANDALE AU PALAIS (A cause de gros sous, l’initiateur du projet persécuté)

Le régime du changement se fait à nouveau éclabousser par un nouveau scandale. Tels que l’Affaire ICC-Services et Cen-sad qui ont terni l’image du régime du Changement, l’affaire gravage des numéros sur les pare-brises des voitures qui apparait au coeur de la présidence de la république est une nébuleuse qui risque d’embraser si le chef de l’Etat

(suite…)



écrit par Le Matinal

 

Italie:Samuel Eto’o prend trois matches

L’attaquant
camerounais de l’Inter Milan, Samuel Eto’o, a été suspendu trois
matches de championnat pour le coup de tête donné au défenseur du
Chievo Vérone Bostjan Cesar, a annoncé mardi la Fédération italienne de
football (FIGC).Suite... La justice sportive s’est prononcée sur la foi des
images télévisées où l’on voit Eto’o donner un coup de tête sur la
poitrine au défenseur slovène (37e minute), dans un geste rappelant
celui de Zinédine Zidane sur Marco Materazzi en finale de la Coupe du
monde 2006 France-Italie (mais moins fort). L’attaquant camerounais,
qui a également écopé de 30.000 euros d’amende, n’avait pas été
sanctionné par l’arbitre sur le coup.

L’Inter
a annoncé sur son site internet qu’il allait faire appel de la
décision. L’instance disciplinaire de la FIGC a expliqué dans la
motivation de sa décision que « le geste réprouvé commis par le
footballeur nerazzurro appartient aux plus extrêmes du +comportement
violent+ » et « est nettement intentionnel et potentiellement
dangereux ». En outre « la préméditation est évidente tout comme
l’énergie mise dans le coup porté », est-il ajouté dans le communiqué
de la Fédération.

Ap





écrit par 24 Heures au Bénin

Les députés renvoient les ministres Daouda et Koupaki

Les ministres Idriss Daouda de l’Economie et des finances et Irénée Koukpaki du Développement et de l’évaluation de l’action publique ont été renvoyés hier du Parlement par les députés membres de la commission budgétaire pour la diminution unilatérale du budget exercice 2011 de l’institution parlementaire.

(suite…)



écrit par Le Matinal

Face au flou qui persiste dans le dossier Dangnivo:24 h de paralysie aux finances ce jeudi

Considérée jusque-là comme l’un des dossiers à controverse de l’ère du Changement, l’affaire Dangnivo est apparemment encore loin de livrer son dernier acte. Et pour cause, en sit-in, hier mardi, au trésor public, les collègues du disparu, réunis au sein du Fésyntra-finances remettent en cause toutes les conclusions émises. Dans la foulée, ils exigent également, la revalorisation de leur statut et promettent de durcir le ton si rien n’y fit. Lire la substance de leur motion.

(suite…)



écrit par La Nouvelle Tribune

Candidature unique de l’Un: Houngbédji investi le 18 décembre prochain

Lentement mais avec méthode, l’Union fait la nation amorce la dernière ligne droite de son ascension vers la victoire finale. Après l’installation le week-end dernier des unions communales provisoires, cette coalition politique veut monter  en puissance avec l’investiture le samedi  18 Décembre prochain du candidat unique Me Adrien Houngbédji. Selon des sources proches de l’Un, cette investiture aura lieu au cours d’une cérémonie somptuaire et très solennelle dans une ville dont le nom n’est pas encore rendu public. Un comité restreint composé des plus proches collaborateurs du président Houngbédji y travaillent pour la réussite. Les indiscrétions racontent que les ténors de l’Un n’arrivent pas à accorder leur violon sur  le lieu de cette investiture. Abomey ? Porto-Novo ? Cotonou ? Parakou ? En tout cas, les discussions vont bon train et la réflexion  continue à ce sujet. Chacun voulant que cette investiture se passe dans sa ville. Selon toujours les mêmes sources,  cet événement devrait aussi coïncider avec le pic des activités de toutes les structures impliquées dans la mobilisation en l’occurrence la cellule de communication et la direction de campagne qui mettent actuellement les bouchées doubles pour arrêter une bonne stratégie de quadrillage du terrain.



écrit par 24 heures au Bénin

Les Houégbadjavi et la RB mobilisés pour l’élection de Me Houngbédji

Poursuivant la politique d’installation de ses Unions communales provisoires (UCP), l’Union fait la Nation était le week-end dernier dans les départements du Zou-Collines. Comme c’est le cas depuis le début de l’opération, ce fut un grand succès pour ce groupe politique déterminé à assurer en 2011, l’alternance au pouvoir en République du Bénin.

 dans Politique CSC_6317

Au commencement de cette opération d’installation des UCP du Zou-Collines, la grouillante et charmante ville de Glazoué et son stade. Le samedi 20 novembre 2010, les populations venues très nombreuses malgré le soleil et moult activités ont été ravies d’accueillir la forte délégation de l’UN et surtout Me Adrien Houngbédji. Entouré de Bruno Amoussou, Kolawolé Idji, Lazare Sèhouéto, Augustin Ahouanvoèbla, Raphael Akotègnon, Eric Houndété et Léhady Soglo, le candidat désigné de l’UN très ovationné a parlé à l’assistance d’unité nationale, de paix, de justice et d’espérance. Une chose qui a été fortement appréciée.

CSC_5876 dans Politique

La veille, c’est-à-dire, le vendredi 19 novembre, la délégation de l’UN a suivi à la salle de réunion de la mairie de Bohicon, une grande messe des Eglises évangéliques du Zou comme pour bénir sa mission et tous ses objectifs pour le Bénin en général et les départements du Zou et des Collines en particulier. Le samedi, Me Adrien Houngbédji et la forte délégation de l’Union fait la Nation qui l’accompagne ont rallié Abomey pour rendre d’abord visite respectivement aux rois Agoli-Agbo Djêdjêlagnin et Béhanzin Houèdognin qui les ont bien reçus et bien bénis.

DSC_5860

Ils ont ensuite assisté à une messe catholique à la cathédrale. Comme depuis le début de la tournée dans le Zou-Collines, joie, émotion, ferveur, ambiance et densité de la foule étaient notées. Signes que l’Union fait la Nation à l’image du duo Léhady-Sèhouéto, un duo de jeunes dynamiques et intrépides, est un socle solide, un ferment d’unité et de solidarité nationales, destiné à la victoire en 2011 face à des adversaires politiques en déroute vu la mauvaise gestion du pays et les dérives au quotidien. Par la suite, la délégation de l’UN a rencontré et échangé avec des jeunes du département du Zou à la maison des jeunes de la ville. Entre temps, elle était à la salle de conférence de la mairie de Bohicon pour s’entretenir avec les cadres du Plateau d’Abomey.

DSC_5469

L’autre grand moment de cette tournée de l’UN dans la cité historique a été sans contestation, la cérémonie dite « hanbiba » c’est-à-dire, libations dans la collectivité Azifan d’où est issue la grand-mère maternelle de Me Adrien Houngbédji. La visite du panthéon familial et du mausolée de la défunte ont été accompagnées par des séances de prières pour le candidat désigné de l’UN visiblement ravi et ému de même que ceux qui étaient avec lui. Avant la séance de prières à la mosquée de Bohicon sous la supervision de l’imam de la ville, la délégation de l’UN a procédé dans une ambiance de fête à l’installation des UCP du Zou.

DSC_5523

Au total, les installations des UCP dans les départements du Zou et des Collines ont été un grand succès pour l’UN et pour Me Adrien Houngbédji étant donné que partout les populations, militants et sympathisants sans oublier les églises évangéliques se sont mobilisés pour les soutenir, leur montrer qu’ils sont avec eux pour la victoire en 2011, que leurs départements ne sont pas acquis au pouvoir du Changement.

DSC_5583

Au cours de cette tournée, on peut signaler la présence des personnalités comme l’ancien député Eustache Akpovi, les ministres Roger Ahoyo et Gaston Dossouhoui, le professeur Maurice Ahanhanzo Glèlè, le DST de la mairie de Cotonou, Basile Gbaguidi lors des différentes étapes.

CSC_6317

 



12345...9

Christophe Bloggeur amateur |
Actu gamer |
Culture Choc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | akdv
| Un micro sous votre oreiller
| Maroua Infos REN